Archive for the 'Sommaires' Category

Chapitre 22

Le Petit Prince rencontre un aiguilleur qui lui raconte ce qui s’est passé avec les voyageurs qui passent. Il lui dit que les adultes ne savent pas ce qu’ils veulent et que seuls les enfants savent.

Chapitre 21

Le Petit Prince rencontre un renard. Le Petit Prince lui demande de jouer avec lui car il est très triste. Le renard lui donne une leçon. Il apprend ce que signifie « apprivoiser » et alors il se rend compte que même si sa fleur n’est pas unique au monde, pour lui elle n’est pas comme les autres. Le Petit Prince apprivoise le renard.

Chapitre 20

Le Petit Prince arrive dans un jardin ou se trouve plein de fleurs comme celles qu’il a chez lui. Il apprends alors que sa fleur n’est pas unique au monde, et qu’il y en a plein. Sa fleur est en fait une rose. Le Petit Prince est très déçu

Chapitre 19

Le Petit Prince grimpe une montagne. Quand il est au sommet il appelle “Bonjour” et il y a un écho mais le petit prince ne sais pas ce qu’est un écho alors il se mets à répondre à son écho.

Chapitre 11

La seconde planète qu’il visite est habitée par un vaniteux. En apercevant le Petit Prince de loin le Vaniteux s’écrie

-Ah! Ah! Voilà la visite d’un admirateur!

Le Vaniteux porte un chapeau pour saluer les gens mais il n’a pas souvent l’occasion de le faire car il n’en voit pas souvent . Ils commencent à jouer à un jeu mais le Petit Prince se fatigue après cinq minutes et part.

Chapitre 10

La première planète qu’il visite est habitée par un roi. Le Roi est ravi de le voir et le prend immédiatement comme sujet. Le Roi qui n’a pas eu de sujets depuis bien longtemps commence à lui donner des ordres. Le Petit Prince n’aime pas beaucoup ça alors il quitte la planète pour en découvrir une autre.

Chapitre 1

Dans le premier chapitre on apprend ce qui est arrivé à l’auteur quand il était jeune, les idées qu’il a embrassées comme adulte et sa perspective sur l’aveuglement des grandes personnes.

De sa carrière de dessinateur à l’âge de six ans a survécu seulement deux dessins, avant que les adultes le déçoivent, disant qu’il perd son temps et que son imagination ne vaut rien. La première faute des adultes ; leur manière d’être sérieux les aveugle de toute vérité. Les adultes sont incapables de voir au-delà de leur esprit logique et rationnel, de comprendre la simplicité même d’un enfant.

Par conséquent, l’auteur choisit d’ignorer l’enfant qui est en lui. L’enfant- qui voit bien plus loin que le sérieux restrictif des adultes. Finalement, il abandonne ses projets de dessinateur pour devenir pilote, et rêver seul dans les nuages.